Adoption de la directive européenne pour réduire certains produits en plastique

Le texte final concernant l’interdiction des produits en plastique à usage unique par le Parlement européen (voir l’article) vient d’être adopté (27 mars 2019).

Cette résolution législative vise à réduire certains plastiques, en particulier ceux qui sont majoritairement retrouvés sur les plages de l’Union et qui ont des conséquences significatives sur l’environnement.

« Dans l’Union, 80 à 85 % des déchets sauvages dans le milieu marin, mesurés sous la forme de comptages de déchets sauvages effectués sur les plages, sont en plastique, les articles en plastique à usage unique représentant 50 % et les articles liés à la pêche 27 % du total [et qu’ils constituent] un problème particulièrement préoccupant […], présentent un risque grave pour les écosystèmes marins, la biodiversité et la santé humaine, et portent préjudice aux activités telles que le tourisme, la pêche et la navigation ».

L’Union européenne compte sur une meilleure sensibilisation par les Etats membres des consommateurs de produits en plastique à usage unique et les utilisateurs d’engins de pêche contenant du plastique sur les « alternatives réutilisables et des systèmes de réemploi, les solutions de gestion des déchets les plus appropriées et/ou les solutions d’élimination des déchets qui sont à éviter, sur les meilleures pratiques en matière de gestion rationnelle des déchets et l’impact environnemental des mauvaises pratiques d’élimination, ainsi que sur la teneur en plastique de certains produits en plastique à usage unique et engins de pêche, et l’impact de l’élimination inappropriée des déchets sur le réseau d’assainissement. » Elle incite également les producteurs à travailler désormais sur des produits recyclables car l’objectif de la résolution n’est pas d’interdire le plastique, mais son usage unique.

La résolution européenne répond également aux douzième et quatorzième Objectifs de Développement Durable (ODD), à savoir celui d’établir des modes de consommation et de production durables et celui de conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins du développement durable.

Voir le communiqué de presse complet sur l’interdiction du Parlement européen des plastiques jetables.

Même si le texte ne concerne que certains produits, il s’agit déjà d’un pas significatif pour réduire la pollution par les déchets. Pour aller plus loin, en tant que citoyens, on peut déjà s’interroger sur les alternatives existantes pour d’autres produits et entamer une démarche individuelle de réduction de nos déchets.

Comment agir au quotidien ?