La Caraïbe face au climat

La région caribéenne a été frappée encore cette année par les phénomènes climatiques. L’ouragan Michael en Floride, la tempête tropicale Kirk à Sainte-Lucie, les inondations à Trinidad…  l’augmentation de l’intensité et de la fréquence de ces derniers ne peuvent qu’encourager les Etats et territoires de la Caraïbe à œuvrer davantage pour une meilleure résilience climatique. C’est d’ailleurs les objectifs de nombreuses organisations de coopération régionale comme la Caricom ou l’Association des Etats de la Caraïbe de travailler sur un système de prévention et gestion des phénomènes climatiques.

Les actions de coopération sont plus qu’indispensables pour une région qui doit non seulement s’adapter à l’amplification des effets du réchauffement climatique, mais également se mobiliser avec d’autres communautés d’Etats et territoires insulaires pour faire valoir leur droit d’existence auprès de la communauté internationale. Voici quelques articles, publiés bien avant la COP21.

Huffingtonpost – « Réchauffement climatique : les îles, premières concernées par la montée des eaux, lancent un cri d’alarme »

Le Monde – » Réchauffement climatique : les petits Etats insulaires en première ligne »

D’ailleurs, comme le rappelle le Monde dans un autre article :

La mention du seuil de 1,5 °C était une revendication portée par les petits Etats insulaires menacés de submersion par la montée des mers. Elle a surtout une portée symbolique et politique, rester sous le plafond de 1,5°C étant irréaliste en l’état actuel des émissions mondiales de gaz à effet de serre.

Je suis tombée sur cette carte interactive qui permet de simuler l’impact de la montée des eaux dans le monde. Même s’il faut prendre des précautions car il n’y pas d’indications concernant les sources scientifiques qui auraient permis de l’élaborer, elle permet de visualiser les inégalités entre les pays et les régions en cas d’élévation du niveau de la mer à plus d’un 1, 5, 10, 15 mètres…